Colère des instituteurs en Côte d’Ivoire : « Nous voulons une réponse concrète à nos préoccupations »

jeuneafrique.com - il y a 2 années
Image article 150807  
Si d’ici là aucune décision concrète ne ressort de ces discussions, j’ai bien peur que la grève ne reprenne.
Dès samedi, nous avons eu une rencontre avec le cabinet de notre ministère de tutelle pour que des discussions s’ouvrent.
Nous avons renouvelé l’appel à la grève début novembre pour réclamer le paiement de nos différents arriérés de salaires, et nous avons également rejoint le mouvement contre la réforme des retraites.
Nous allons donner une chance à ce dialogue en espérant que les discussions ne vont pas s’éterniser et qu’il ne s’agisse pas de manœuvres dilatoires.
Cette réforme fait que les fonctionnaires cotisent plus, travaillent plus longtemps, pendant que leur pension de retraite a été baissée de 30 à 50%.
 Consulter l'article complet
   

Articles similaires

Côte d’Ivoire/grèves des instituteurs : « Nous voulons une réponse concrète à nos préoccupations »

imatin.net - il y a 2 années
Nous avons renouvelé l’appel à la grève début novembre pour réclamer le paiement de nos différents arriérés de salaires, et nous avons également rejoint le mouvement contre la réforme des retraites.

Des futurs instituteurs bientôt opérationnels.

lebanco.net - il y a 3 années
Après une année de formation théorique dans les quatorze centres d'Animation et de Formation pédagogique (CAFOP) et pratique dans et dans les groupes scolaires, les cinq mille (5000) futurs instituteurs sont en examen de fin de formation.

«NOUS VOULONS UNE AGRICULTURE PRODUCTIVE ET COMPETITIVE»

sudonline.sn - il y a 2 années
Et pour ce faire, il nous faut l’appropriation des technologies, la fertilisation à la carte, l’adaptation des variétés au changement climatique, la gestion des sols, et de la biodiversité….

Espace Scientifique : Le revue des ‘’solutions concrètes’’ est de retour

lefaso.net - il y a 2 années
Toutefois, cette prise en charge est insuffisante pour les couples où seulement un des conjoints est porteur du virus », c’est le constat de Dr Sylvie Zongo.

Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

lefaso.net - il y a 2 années
Le SYNTSHA convie donc le gouvernement à se pencher sur ses revendications.Nicole Ouédraogo Lefaso.net