Conditions carcérales des condamnés à mort au Bénin : Amnesty international s’indigne et dénonce

matinlibre.com - il y a 2 années
Image article 165046  
Dans un nouveau rapport publié, ce lundi 16 janvier 2017, l’Ong Amnesty International accuse le gouvernement béninois de maintenir les condamnés à mort dans une situation d’incertitude cruelle.
Selon l’organisation de défense des droits de l’Homme, les 14 détenus qui croupissent dans le couloir de la mort de la prison d’AkproMissérété, n’ont pas encore vu leur peine commuée alors qu’une décision de justice a aboli, l’an dernier, la peine capitale.
Ils sont toujours incarcérés dans de mauvaises conditions et tenus bien à l’écart des autres prisonniers. « Ces hommes ont déjà passé près de 20 ans dans le quartier des condamnés à mort, à se demander si chaque jour sera le dernier ou non.
Ils ne savent pas de quoi demain sera fait, et continuent à vivre dans des conditions déplorables sans bénéficier d’une alimentation suffisante, ni de soins médicaux dignes de ce nom », a déclaré Oluwatosin Popoola, conseiller d’Amnesty International.
Amnesty International exhorte les autorités béninoises à commuer les condamnations de ces détenus de manière officielle et de veiller à ce que leurs conditions de détention soient conformes aux règles internationales minimales en la matière.
 Consulter l'article complet
   

Articles similaires

Conditions carcérales des condamnés à mort au Bénin : Amnesty international s’indigne et dénonce

matinlibre.com - il y a 2 années
Dans un nouveau rapport publié, ce lundi 16 janvier 2017, l’Ong Amnesty International accuse le gouvernement béninois de maintenir les condamnés à mort dans une situation d’incertitude cruelle.

S’indigner pour l’Histoire

lapressedujour.net - il y a 3 années
Tout comme l’ancien député, Sacca  Fikara,  qui invite les acteurs de l’histoire démocratique de notre pays à s’indigner pour l’histoire.

LE SUDES S’INDIGNE

sudonline.sn - il y a 2 années
Le Conseil national du SUDES considère qu’il faut, certes revoir le moment de les administrer, mais qu’on ne peut en faire l’économie sous quelque prétexte que ce soit.

LE COMITE DE GESTION S’INDIGNE ET MENACE

sudonline.sn - il y a 3 années
Pour des raisons sociales, le comité a réussi, depuis cette période, à stabiliser le prix du mètre cube d’eau à 200 F Cfa.

LE M23 S’INDIGNE ET CONDAMNE

sudonline.sn - il y a 2 années
Le Mouvement des forces vives de la Nation/M23 s’est dit «indigné» et «condamne fermement la sanction portée contre Ousmane Sonko, inspecteur général des Impôts et domaines, tout comme le remplacement de Nafissatou Ngom Keita à la tête de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption...