Cameroun: «nul n’a le droit de prendre des libertés» avec l’unité du pays

journalducameroun.com - il y a 10 mois
Image article 165459  
Sans céder à la provocation, elles s’acquittent de leur devoir, avec maîtrise et professionnalisme pour maintenir la paix et la tranquillité publique.
L’unité du Cameroun est donc un héritage précieux avec lequel nul n’a le droit de prendre des libertés.
Le chef de l’État l’affirme donc sans ambages : la forme unitaire de l’État est intangible et le Cameroun est et demeure un et indivisible.
C’est à ce sujet que le chef de l’État affirme que, je le cite: «Nous devons donc rester à l’écoute les uns des autres.
Il s’agit là d’une responsabilité à la fois sacerdotale et régalienne du chef de l’État, garant des valeurs fondamentales de la République et du fonctionnement harmonieux des institutions de la nation.
 Consulter l'article complet
   

Articles similaires

Luc Adolphe TIAO (LAT) est rentré pour prendre sa liberté provisoire !

burkina24.com - il y a 1 année
Quelque temps après, la presse chante à tout vent que le gourou est malade, qu’il est méconnaissable et le voilà dehors.

Liberté d’expression : Les forces de sécurité invitées à davantage prendre en compte le rôle des journalistes

leral.net - il y a 8 mois
Il s’exprimant à l’ouverture d’une formation des forces de sécurité sur le thème ’’La liberté d’expression, la sécurité des journalistes et défenseurs des droits des femmes".

UN NUL INTENSE

sudonline.sn - il y a 10 mois
Les Camerounais et les Burkinabè n’auront pas réussi à se départager après une rencontre intense.

LES «LIONS» ARRACHENT LE NUL

sudonline.sn - il y a 2 années
Ce long déplacement dans la Grande île n’a pas été  de tout repos pour les protégés du sélectionneur Aliou Cissé.

Nos représentants que l'état du Sénégal envoie en terre gabonaise ne sont pour la plupart nuls et nuls .

setal.net - il y a 2 années
Racket et injures ont toujours été le quotidien de nos compatriotes qui n'ayant pas de représentants dignes de ce nom sont obligés de subir .