En Centrafrique, le départ des casques bleus camerounais inquiète

journalducameroun.com - il y a 10 mois
Image article 165907  
Le départ surpris des éléments camerounais de la Minusca de Bozoum, ce 14 janvier inquiète la population.
En décembre 2016, ce contingent a été accusé de se verser dans le commerce des bières dans la région.
Pour lui, la Minusca maintient sa présence par des patrouilles, «le nouveau concept de la force, c’est une meilleure capacité d’anticipation et une meilleure réactivité».
Ce départ «inattendu, brusque et sans relève inquiète la population et nous demandons un envoie rapide d’autre contingent.
Car, ici, il n’y a pas des forces conventionnelles», a regretté une source humanitaire dans la ville.
 Consulter l'article complet
   

Articles similaires

Centrafrique: plus de 205 casques bleus camerounais rapatriés

journalducameroun.com - il y a 1 année
Selon le quotidien camerounais Le jour, édition du vendredi 04 mars 2016, le contingent était constitué au départ d’environ 950 hommes.

Centrafrique: Deux nouveaux cas d'abus de mineurs par des Casques bleus

setal.net - il y a 1 année
Le porte-parole n'a pas précisé le nombre de Casques bleus soupçonnés de ces abus ni leur nationalité.

Mission onusienne : 58 casques bleus burkinabè en Centrafrique décorés

lefaso.net - il y a 1 année
Ils ont servi également au Burundi, au Tchad et au Soudan (Darfour).

Violences sexuelles en Centrafrique : nouvelles accusations contre des soldats français et des Casques bleus

jeuneafrique.com - il y a 1 année
Et une nouvelle fois pour des violences sexuelles présumées, sur lesquelles l’ONU a ouvert une enquête.

Un Casque bleu camerounais meurt en Centrafrique

journalducameroun.com - il y a 1 année
Trois autres soldats camerounais de la MINUSCA ont été également blessés et évacués à l’Hôpital de la Minusca dans la capitale centrafricaine.